Le web pour les TPE/PME/PMI, avant de vous lancer, comprenez !

Pour info et avant d’aller plus loin dans cet article, le titre est valable également pour les grands comptes, vous n’êtes pas exemptés de préparer vos projets.

Cela fait déjà longtemps que j’encourage les entreprises qui ont un projet web à s’informer un maximum avant de se lancer.

Trop souvent, la création d’un site internet ou d’un projet web pour l’entreprise n’est pas un objectif mais plutôt un moyen de faire comme la concurrence. C’est bien dans ce contexte que le site internet de l’entreprise sera bien souvent loin de répondre aux exigences des visiteurs qui sont également vos clients, vos fournisseurs, mais n’oubliez pas également vos prospects.

Dans un contexte économique encore difficile, internet est un excellent moyen de diversifier sa communication à travers un site internet, un blog ou encore une présence sur les médias sociaux. Cela peut paraitre évident, mais ces outils ne sont pas toujours adaptés selon les cas ! C’est pourquoi avant de décider sur quel support s’orienter, réfléchir à un projet web n’est pas du temps perdu.

Lors de mes rencontres avec de petites structures, de nombreux chefs d’entreprises souvent seul ne savent pas par où commencer. Et j’attire votre attention sur le fait que c’est tout à fait normal.

Seulement lorsque l’on a connaissance de ce manque d’information, avant de se lancer, prenez le temps de bien comprendre le projet que vous mettez en place. D’ailleurs, lors de la journée Face RSI de Chalon sur Saône, j’ai rencontré, Bertrand GAUTHIER, responsable communication du CEFAC (Centre d’Études et de Formation des Assistants Techniques du Commerce des Services et du Tourisme). Il  est en charge des formations pour le passeport pour l’économie numérique, et j’ai pu échanger avec lui sur ces problématiques. J’avais l’intention d’évoquer sur ce blog cette possibilité offerte aux entreprises de se faire conseiller en amont d’un projet afin d’éviter aux maximum les mauvaise surprises. Suite à ces échanges que j’ai pu avoir, me réconforte dans le fait que l’information est accessible, encore faut-il être au courant et vouloir s’informer.

Plus concrètement, j’ai également demandé à l’animateur du passeport pour l’économie numérique pour la CCI de Dijon, Grégory MAUBON,  de mettre en 2/3 phrases ses impressions sur le passeport numérique, voici son avis :

Mon ressenti est assez simple en fait. Beaucoup d’entreprises connaissent les technologies ou les usages actuels de l’Internet mais de façon parcellaire. C’est assez logique en fait puisque les médias parlent sans cesse des blogs, de Facebook, des réseaux sociaux, du e-commerce, etc. Ce qui manquent aux entreprises que je reçois dans les sessions du passeport, c’est une vue plus globale de tout cela (de l’économie numérique) et le lien avec leur propre business. Il faut passer de « Je veux être sur Facebook » à « Comment augmenter la performance de mon entreprise ». Une fois cette mise en place effectuée, il faut aussi que les entreprises puissent investir l’énergie nécessaire dans ces outils, pas plus, pas moins.

Au delà, le passeport aborde aussi des notions qui peuvent nous paraitre vraiment basiques comme le choix du matériel informatique, des logiciels, des liaisons internet et fonction de l’objet de l’entreprise, ses clients, sa façon de travailler, etc. C’est une partie non négligeable du budget d’une société qui se lance !

Je souhaite évidemment un grand succès à toutes les entreprises qui se lancent sur internet, mais surtout que celles-ci ne se fassent pas embarquer dans un projet web qui finalement ne sera pas adapté par cause de manque d’information. Car si le web est formidable, il arrive encore trop souvent que certaines sociétés peu scrupuleuses profitent de votre méconnaissance du domaine.

Afin d’approfondir vos connaissances notamment pour les entreprises de Saône et Loire, voici les liens en relation avec le passeport pour l’économie numérique :

Merci à Grégory MAUBON et Bertrand GAUTHIER pour les informations.

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Jean-Marie LOUCHE

Jean-Marie Louche est le fondateur de Odomia, une agence de communication web en Saône et Loire (Bourgogne). Retrouvez moi sur Google Plus ou simplement sur le blog de mon entreprise Odomia.
Loading Facebook Comments ...

Commentaires (4)

  • Grégory MAUBON

    |

    Bonjour Jean Marie et merci pour la citation ! C’est vrai que le passeport est un outil puissant qui n’est finalement pas si connu que ca par les entreprises et par les futurs créateurs.
    Mais ca va changer !

    Reply

  • Francis Bélime

    |

    Bien d’accord. Le cercle vertueux appliqué à la gestion d’entreprise « Réflexion, objectifs, stratégie puis action/réalisation » s’applique également pour la création d’un site internet ou plus largement d’un environnement web 2.0 utilisant les réseaux sociaux.

    Reply

  • Jean-Sam

    |

    Vu la tronche du site passeport numerique 71 sur ma tablette, ca risque pas de changer : noir et blanc, aucune photo, css desactives ou quoi ? Ou alors ton lien n’est pas bon ? Bel exemple de modernite de l’Etat.

    Reply

  • Jean-Marie LOUCHE

    |

    En effet Jean-Sam, il semble que le lien ne soit plus actif.

    A priori plus trop d’accès à des liens « officiels ».

    Il faut donc se renseigner auprès de CCI.

    Reply

Laisser un commentaire